Etudes Et Chantiers Corsica

Chaque année, on estime en France à 140.000 le nombre de jeunes quittant le système scolaire sans diplôme de niveau professionnel type BEP ou CAP, ni baccalauréat. En Corse, les jeunes poursuivent moins souvent leurs études qu’en moyenne nationale. D’après l’INSEE, l’absence complète de qualification est un phénomène qui n’épargne pas les jeunes corses. Parmi les insulaires de moins de 30 ans, 22 % ont quitté l’école sans le moindre diplôme.
De nombreux dispositifs, d’ampleur et d’efficacité inégales, existent pour prévenir un abandon ou ramener des jeunes vers une formation. Pour être efficaces, les dispositifs doivent se démarquer de méthodes pédagogiques qui, souvent, ont largement contribué au décrochage.

C’est dans ce contexte que l’association Etudes et Chantiers Corsica (ECC), explore et développe des initiatives économiques locales favorisant l’insertion par les activités économiques, la formation et l’éducation d’hommes et de femmes, jeunes et adultes.
Implantée en Corse et créée en 1995, l’association anime en zone rurale et urbaine, en s’appuyant sur la pédagogie de l’action concrète :

  • des actions d’insertion par l’activité économique, des chantiers formation pour les jeunes et les adultes
    l’accompagnement à l’emploi de demandeurs d’emploi
  • des projets territoriaux en milieu rural dans les quartiers de la politique de la ville
  • l’envoi et l’accueil de bénévoles en chantiers internationaux de jeunes volontaires

www.ec-corsica.eu

 

M-PROMEX, s.r.o. (Ltd.)

L’organisme M-PROMEX,s.r.o qui a son siège à Kysucké Nové Mesto, qui est une capitale départementale, le siège de la sous-région du bas Kysuce (fait partie de la région de Kysuce et du territoire de région de Žilina). La région Kysuce se trouve au nord de la Slovaquie et a une frontière avec la Pologne et la République tchèque.
La région de Kysuce est caractérisée par un niveau de formation parmi les plus bas en comparaison avec d´autres régions ou au niveau du territoire national. D’après les études menées par les agences Pôles emploi de la région, les demandeurs d’emploi de bas niveau de qualification son peu motivés pour leur propre développement. De par son expérience, M Promex est arrivé au même constat. Les jeunes étant sortis très top du système scolaire et se retrouvant sans aucune qualification, n’ont pas pu acquérir des compétences de savoir-faire, développer leur compétences générales par la formation ou la participation à des programmes de préparation à la vie active ou associative ou assister à des cours de formation qui peuvent positivement influencer la chance de trouver un emploi.

La société M-PROMEX est une société de production d’orientation sociale qui offre également des services. L’orientation sociale s’est exprimée par ľ accompagnement vers l’emploi les personnes en difficultés (personnes handicapées, femmes et jeunes) et par la mise en place de projets en direction d’un public en difficulté (projets de formation et d’accompagnement à l’insertion sociale et professionnelle).
La société se compose de deux départements:

  1. Les deux ateliers protégés (production des produits de textile, traitement des données informatiques) ou sont embauchés en priorité les personnes en situation du handicap. Parmi 22 salariés de la société, il y a 15 salariés en situation du handicap.
  2. Le département de développement des ressources humaines qui vise le montage et la mise en œuvre les projets de formation et d’accompagnement/conseils pour un public défavorisé.

www.mpromex.sk

 

Comité Européen de Coordination CEC

En Belgique, les entreprises de formation par le travail (Wallonie) et les ateliers de formation par le travail (Bruxelles) assurent la formation, en situation réelle de travail, sur chantier ou en atelier, de stagiaires en difficultés d’insertion. Ils offrent un accompagnement individualisé.
Cependant, depuis peu, on compte un nombre croissant de jeunes adultes en situation de décrochage scolaire, qui se caractérisent entre autres par des modes d’organisation cognitive marquée par l’usage des TIC et des nouveaux médias. Leur fonctionnement cognitif est différent des publics adultes, et même des publics jeunes d’il y a quelques années. De plus, ces jeunes sont arrivés sur le marché du travail dans un contexte socio-économique très différent, qui affecte leur relation avec le monde du travail. Malgré le fait qu’en Belgique les acteurs ont commencer à repenser leur pédagogie de chantier, comme alternative au décrochage scolaire, cette démarche reste inachevée et demande à être approfondie, enrichie de pratiques renouvelées, opérantes.
Les taux d’ASP (abandon scolaire précoce) observés depuis 2000 pour la Belgique se situent sous la moyenne européenne.
Toutefois, ces taux calculés à l’échelle de la Belgique recouvrent des différences entre régions. C’est en Région de Bruxelles-Capitale que la situation est la plus préoccupante : le taux d’ASP est très nettement au-dessus de la moyenne européenne et n’est passé que de 20,7 % à 18,9 % entre 2000 et 201. La Belgique s’est engagée à amener le taux d’ASP à 9,5 % à l’horizon 2020.

C’est dans ce contexte que l’action de CEC s’inscrit. Son objectif est de développer des partenariats et projets européens entre différentes organisations ayant pour mission en particulier au niveau régional l’insertion sociale et professionnelle des publics peu qualifies sur le marché du travail en leur fournissant une série de compétences (techniques, comportementales….), des formations, des expériences de travail en adéquation avec les besoins des entreprises et du marché du travail. Le CEC regroupe 22 membres représentant environ 850 associations (écoles professionnelles, centres de formation, entreprises de formation par le travail, coopératives et entreprises sociales…) dans 14 Etats membres de l’Union européenne. Le CEC a plus de 18 ans d’expériences dans la gestion, la coordination et la diffusion de projets européens (égalité, Progress, LLP, Daphne) et est un réseau de référence de l’établissement de partenariats pour la réalisation d’initiatives de promotion au niveau européen pour la formation professionnelle et l’insertion des jeunes et adultes peu qualifiés.
www.cecasbl.org

 

N.KLEISOURA-I.TSIRONIS & SIA OE – KEK NEO THETIKO

KEK NEO THETIKO est située dans une zone défavorisée sur le plan économique et social. Son territoire connaît un fort taux de chômage (au sein duquel le public jeune est surrepresenté) et compte une forte population d’immigrés. Par le passé, l’Epire a été le haut-lieu des artisans de la pierre qui ont réalisé des ouvrages remarquables sur l’ensemble de la région et au-delà de ses frontières. L’utilisation de la pierre dans la construction et dans la restauration du patrimoine bâti constitue aujourd’hui une activité porteuse, en raison notamment du potentiel touristique et des réglementations architecturales concernant un certain nombre de villages classés.

Dans ce contexte, le centre KEK souhaite aujourd’hui sauvegarder ces savoir-faire et former les jeunes aux métiers et techniques de la construction en pierre, ce qui permettrait de les doter d’une part de compétences techniques leur donnant accès au marché du travail, et d’autre part de sauvegarder le patrimoine culturel et architectural du territoire.

Le Centre de Formation Professionnelle KEK NEO THETIKO oeuvre dans le domaine de l’apprentissage et de la formation professionnelle continus et dispose d’une capacité totale de formation de 150 personnes.

Ses principales activités sont:

  • planification et développement de programmes de formation et d’apprentissage et la certification des modules de formation
  • mise en valeur des ressources humaines (cadres, enseignants, personnel administratif, techniciens)
  • coopération avec des entreprises dynamiques de la région pour le diagnostic des besoins du marché du travail et des besoins en formation des chômeurs
  • réalisation d’études et de recherches dans le domaine de la formation et de l’apprentissage
  • offre de conseil technique auprès des organismes et des entreprises du secteur public et privé
  • utilisation des nouvelles technologies pour le développement d’un environnement moderne de formation et d’apprentissage.

www.kekneothetiko.gr

Etudes Et chantiers Espace Central – ECEC

En Auvergne, 38 % des salariés de moins de 35 ans sont sur-diplômés par rapport au poste qu’ils occupent, soit 3 points de plus que la moyenne métropolitaine. Cette situation pénalise ceux qui sont dépourvus de titre scolaire, les emplois auxquels ils pourraient prétendre étant en partie occupés par des diplômés. Les jeunes auvergnats sans diplôme éprouvent ainsi plus de difficultés pour s’insérer sur le marché du travail qu’en moyenne.
L’enjeu est accompagner ces jeunes dans un processus de retour en formation en vue d’obtenir un diplôme, en cohérence avec les priorités éducatives reconnues par l’Union Européenne qui demande qu’à l’horizon 2020, le taux de jeunes ayant quitté prématurément l’éducation soit ramené à 10 %.
Il s’agit d’accompagner chaque décrocheur pour l’aider à déterminer ses objectifs, puis à s’engager dans un processus de raccrochage, en lui proposant une solution adaptée à ses besoins et à ses compétences. Pour cela, une grande diversité de solutions pédagogiques et éducatives qui permettent l’élévation du niveau de qualification et la préparation d’un diplôme peuvent être mobilisées. Elles relèvent soit de l’offre de formation initiale classique, soit de dispositifs innovants dédiés aux décrocheurs.

Etudes ET chantiers Espace Central (ECEC) a pour but de proposer une alternative en donnant la possibilité à toutes et tous, et tout particulièrement aux publics exclus, de participer à l’aménagement des espaces de vie et au développement local. Notre projet vise à l’épanouissement ainsi qu’à la valorisation de l’homme en s’appuyant sur ses capacités à communiquer globalement et à créer localement.
ECEC a pour objet la promotion d’un travail différent pour un développement solidaire. L’association entend développer toute forme de participation des jeunes et des adultes (éloignés ou non de l’emploi) à l’aménagement, l’équipement, l’animation, la sauvegarde et la gestion des espaces de vie.

ECEC se mobilise aujourd’hui pour la promotion de la pédagogie de chantiers afin de permettre à des personnes exclues du marché de l’emploi de se (re)familiariser avec le monde du travail, tout en bénéficiant d’une formation et d’un accompagnement adaptés. L’objectif, au terme de ce parcours d’insertion, est qu’elles aient en main tous les atouts pour retrouver un emploi convenable sur le marché « ordinaire » du travail.
http://etudesetchantiers.org/espace-central

 

CEFAL EMILIA ROMAGNA SOCIETA’ COOPERATIVA

CEFAL est un centre de formation professionnelle créée en 1972. Ses 3 établissements (2 dans la province de Ravenne et 1 dans la province de Bologne) sont accrédités/agréés par la Région d’Emilie-Romagne et disposent d’un système qualité certifié conforme à la norme internationale UNI EN ISO9001.

Sa mission est de promouvoir le développement intégral des personnes et le soutien au développement inclusif, solidaire et durable de la société à travers des interventions dans le secteur de la formation et de l’inclusion sociale, ouvertes aux changements sociaux et flexibles par rapport aux nouvelles exigences émergentes des sujets du territoire (les jeunes et leurs familles, les adultes, les institutions, le système économique et productif, les organisations sociales privées…).
Depuis 1994, il a conçu et géré des projets en coopération avec d’autres pays de l’UE, les Balkans, l’Europe de l’Est, du Sud de la Méditerranée (depuis 2010 également au Mexique), où il a établi des relations avec les organisations publiques et privées pour des activités de développement conjoint de modèles ou des dispositifs innovants, l’échange de bonnes pratiques / innovations / expérience dans l’éducation, l’inclusion sociale et le développement local au sens large. Les secteurs d’action historiquement les plus importants développés par CEFAL sont la formation pour les jeunes (en particulier les 15-18 ans) et les interventions de formation et inclusion sociale pour sujets en difficulté (de tout âge). Caractérisent les actions de formation de CEFAL les méthodes d’enseignement qui font largement référence aux méthodes de l’alternance, l’apprentissage par l’expérience pratique, notamment par l’apprentissage, les stages, l’expérience de travail dans un sens large, et, depuis 2011, par la gestion d’une entreprise de formation (restaurant didactique ouvert au public).
Parmi ses trois bureaux à Bologne , Faenza et Lugo ( RA ), CEFAL en 2012-2013 a géré un total de 20 annualités de IEFP (cours de deux ans pour l’accomplissement du droit – devoir d’éducation et de formation dans la formation professionnelle) avec environ un total de 400 étudiants, dont environ quatre-vingts dans le secteur de la restauration.
Il faut souligner l’approche intégrée du territoire de CEFAL, qui se traduit par une coopération à long terme avec les institutions et les entreprises de la région et un vaste partenariat international.
CEFAL est en contact / coopère avec divers réseaux tels que:

  • CEC (Comité Européen de Coordination), le réseau européen composé par16 organisations représentantes un total d’environ 500 organisations (organisations à but non lucratif, entreprises, collectivités locales, centres de formation, coopératives sociales…) dans 13 États membres de l’UE.
  • l’Association ORIUS, dont CEFAL est un membre fondateur (promu par un Leonardo da Vinci transfert de l’innovation), adhère à RREUSE, le réseau européen thématique sur le recyclage / réutilisation des déchets
  • ENSIE (European Network for Social Integration Enterprises – réseau européen des entreprises de transition)
  • AIMFR (Association internationale des mouvements familiaux ruraux) : le réseau mondial des associations qui gèrent, dans contextes généralement rurales, écoles- familles ou des centres de formation qui appliquent la méthode de l’alternance.

www.cefal.it

 

Université de Bologna – Département de Sciences de l’Éducation

L’Université de Bologne (UNIBO) est reconnue comme étant la plus ancienne université du monde occidental et l’une des plus grande d’Italie avec près de 88,000 étudiants inscrits, 11 Écoles et 33 Départements, 4 campus dans la région Émilie-Romagne et un siège permanent à Buenos Aires. Le personnel de recherche est composé de 5,600 personnes, dont 1,700 doctorants. Les produits de la recherche sont près de 13,000, les brevets enregistrés environ 177.
UNIBO offre un grand nombre de services en soutien à la recherche, l’innovation, le transfert de connaissances et la participation à de nombreux programmes européens, se centrant davantage sur les programmes de Recherche Européens, en particulier FP7, mais également sur d’autres programmes tels que Lifelong Learning Programme, ARTEMIS, ENIAC et Cleansky JTIs, AAL Joint Programme, Life, Alfa Programme, Tempus Programme, Interreg et Daphne III.
En ce qui concerne les programmes de financement européens, UNIBO a atteint une aide financière totale de près de 69 millions d’Euros avec 221 projets financés – en agissant en tant que coordinateur dans 44 d’entre eux. UNIBO possède une grande expérience en matière de projets européens et un bureau de projet qui apporte son soutien aux activités administratives.
Le Département de Sciences de l’Éducation de UNIBO est pionnier dans son domaine à l’échelle mondiale, avec plus de 30 ans d’intégration, de formation des enseignants, de recherche et d’expérience de consultation.
Le Département inclut 28 professeurs et 45 chercheurs appartenant à quatre champs disciplinaires: Anthropologie Culturelle, Pédagogie, Psychologie et Sociologie. Depuis sa création, ces champs disciplinaires ont poursuivi des buts communs, dont : évaluation de l’apprentissage, formation et modèles éducatifs, méthodologies de formation continue, contenus didactiques numériques, éducation aux medias et formation des enseignants.
www.edu.unibo.it/en

 

Université de Bologna
Neothetiko
Mpromex
Etudes et chantiers Corsica
Etudes et chantiers central
Erasmus+
Cefal
CEC

 

Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne.